Accueil > Dordogne > Périgord Noir > Marquay > Abri du Cap Blanc

Abri du Cap Blanc

L’abri du Cap Blanc est l’un de sites préhistoriques majeurs du Périgord. Il recèle une spectaculaire frise sculptée par les hommes de la Préhistoire ainsi que des vestiges de peinture datant du Paléolithique.

La frise s’étend sur 13 mètres de longueur et se divise en deux panneaux distincts. Des chevaux et des bisons y sont sculptés en relief, offrant au visiteur une vision d’un réalisme étonnant. Ils témoignent de la remarquable maîtrise artistique des Magdaléniens, qui peuplent la région de 17.000 et 10.000 ans avant notre ère.

Ces œuvres pariétales sont découvertes en 1908 dans un abri creusé au pied d’une masse rocheuse, sur la rive droite de la grande Beune. Les premiers travaux de fouilles débutent l’année suivante. En 1911, une sépulture est y découverte, mais elle est rapidement exportée vers le Field Museum de Chicago. D’autres fouilles plus modestes sont menées en 1930 par Alain Roussot, conservateur du musée d’Aquitaine.

En 1926, le terrain longeant la falaise et incluant l’abri du Cap Blanc devient la propriété de l’État. Dans les mêmes temps, la protection s’élargit à l’ensemble de la zone.

Les sculptures préhistoriques sont classées aux Monuments Historiques par l’arrêté du 28 novembre 1910. Un sas muséographique est mis en place pour permettre une meilleure compréhension des œuvres.


Patrimoine


Informations pratiques

Ouvert au public toute l’année sauf samedi :

- du 16/09 au 14/05 : 9H30-12H30 et 14H-17H30

- du 15/05 au 15/09 : 9H30-17H30

Téléphone : 05 53 06 86 00 ou 05 53 59 60 30

Fax : 05 53 35 26 18


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Norbert Aujoulat, Jean-Michel Geneste, Jean-Philippe Rigaud et Alain Roussot (1991). La Vézère des origines, guide archéologique de la France, RIS, BibTeX.

Jean-Claude Blanchet et Jean-Jacques Cleyet-Merle (2005). Les Eyzies-de-Tayac et la vallée de la Vézère, RIS, BibTeX.


Partager cette visite