Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Le Buisson-de-Cadouin > Abbaye de Cadouin

Abbaye de Cadouin

Blottie au cœur de la forêt de la Bessède, l’abbaye de Cadouin est née des défrichements des XIe et XIIe siècles, motivés par le besoin de construire des lieux de prière. C’est l’un des édifices religieux de ce type les mieux conservés du Périgord.

L’église romane, consacrée en 1154, conserve son dépouillement originel. Au sud, les bâtiments abbatiaux suivent l’exacte tradition cistercienne, avec salle capitulaire, logis des pères et des frères, réfectoires, cellier.

L’abbaye, ruinée par la guerre de Cent Ans, est reconstruite au XVe siècle à la manière du gothique flamboyant et la façade se dote d’une arcature décorative. C’est de cette époque que date un cloître aux clés sculptées et, entre autres, la fresque de l’Annonciation.

Jusqu’en 1934, l’église conserve une relique, pièce de tissu, que l’on dit provenir du linceul du Christ. Elle fait de Cadouin un lieu de pèlerinages incessants au fil des siècles, jusqu’à ce qu’une expertise ne date le prétendu Saint Suaire du XIe siècle.

Aujourd’hui, l’abbaye du Buisson-de-Cadouin est inscrite parmi les sites du patrimoine mondial sur les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle.


Patrimoine


Informations pratiques

Mairie du Buisson-de-Cadouin : 05.53.22.00.41

Office de tourisme : 05.53.22.06.09


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Brigitte et Gilles Delluc, Jacques Lagrange, Jean Secret (1990). Cadouin, une aventure cistercienne en Périgord, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite